Mercredi 9 septembre 2009 3 09 /09 /Sep /2009 00:00

Centralisation avec le site web http://gabriel.chandesris.free.fr/, car cela est beaucoup plus pratique à gérer de façon régulière, l'ancien blog [http://gabywald.over-blog.com/] restera accessible quelques temps pour signaler le déménagement vers le «nouveau blog» [http://gabriel.chandesris.free.fr/gabysblog/]. Le contenu des billets du blog («articles») est le même et a été repris tel quel, et cela a demandé beaucoup de travail tant sur le contenu (reprise du fond)) mais surtout sur le contenant et la forme (afin d'harmoniser avec l'interface / la charte graphique du site web).

J'ai fait le choix de renoncer aux commentaires (mais il n'est pas interdit d'écrire un e-mail) car très rares tant en quantité qu'en qualité (quitte à perdre les 300 et quelques commentaires retenus dont 30 grand maximum sont réellement pertinents à mon avis) et plus de 100 censurés, sur 542 billets de blog jusqu'ici et en 4 ans et demi de travail d'écriture, j'estime que c'est un moindre mal de perdre leur visibilité (j'en ai sauvegardé tout de même pour mémoire). Que cela n'empêche pas les lectrices et lecteurs avisés de me contacter par courrier électronique (ou autre moyen de communication) en précisant s'ils souhaitent que leur transmission puisse être publiée.



@+
Gaby
Par Gaby Wald - Publié dans : Gaby's Blog
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 23 avril 2009 4 23 /04 /Avr /2009 00:00

Suite à quelques mots-clés comme «scarification adolescents», «le monde dans le futur», «prostitution et financement des études» et «recherche blog forum prostituée france»... Ne croyez pas que l'on ne surveille que les blogueurs : les lectrices et lecteurs de blog sont repérés avec notamment les mots-clés qu'ils soumettent aux moteurs de recherches !

Quelques sujets qui se rejoignent : mal de vivre au présent, peur de l'avenir... La crise actuelle (surtout médiatique, on a l'impression de tourner en rond : reportages sur la crise économique (patrons voyous, licenciements, primes...), la piraterie au large de la Somalie... Comme toujours des billets sur lesquels ce blog est très bien référencé, assez curieusement, mais si ces sujets passionnent : une petite réflexion s'impose aussi !




Préparer France 2025 (exercice de prospective)

L'objet des travaux menés n'est pas seulement la croissance ni même l'économie en général, mais bien l'équilibre de la société française, les conditions de son épanouissement et de sa cohésion. Ces travaux seront menés avec l'appui du Centre d'analyse stratégique.

Le document préparatoire présente un état des lieux de la France en 2008 mis en perspective par rapport au contexte international et à un ensemble de tendances structurantes. Il traduit, sous forme chiffrée, les évolutions de variables clés, économiques, sociales et sociétales, dont la liste considérée n'est pas nécessairement exhaustive. Ce document fournit souvent des points de comparaison avec l'étranger (positionnement relatif de la France). Il se concentre sur les tendances actuelles et passées et ne se prononce pas sur les tendances à venir des variables considérées, sauf à mentionner quelques scénarios de cadrage déjà existants. Les scénarios d'évolution à horizon 2025 feront précisément l'objet des travaux des groupes.

Cet état des lieux est structuré en sept parties : DOCUMENT
  1. Mondialisation
  2. Production
  3. Création
  4. Vivre ensemble
  5. Risques et Protection
  6. Ressources rares
  7. Etat et Services publics

Ce document permettra aux groupes de travail, en raccourcissant la phase de diagnostic des variables de leur champ d'étude, de se concentrer sur une vision prospective de l'avenir. Ce document reste préliminaire et pourra être amendé, complété, prolongé lors des réunions des groupes de travail. Le Conseil d'Analyse Économique a fourni une contribution consultable avec le document précité.
Rapport officiel integral France 2025



Prospective (Wikipedia FR)

La prospective est une démarche de prévision et analyse des avenirs possibles.

Le terme s'emploie souvent lorsqu'il s'appuie sur des recherches scientifiques variées et des données statistiques traduites en scenarii destinés à éclairer la réflexion politique (au sens premier) pour des choix et prises de décisions stratégiques.

La fonction première de la prospective est de faciliter la prise de décision sur la base de scénarii intégrant les tendances de fond, mais aussi les signaux faibles qui pourraient modifier le cours des choses à court, moyen ou à long terme. L'individu ou le groupe ainsi éclairés peuvent rationaliser ou préciser leurs stratégies afin de moins subir les évènements pouvant être considérés comme les plus probables. L'exercice impose l'accès à un nombre suffisant de données pertinentes, parfois traduites en modèles ou simplement en courbes de tendance.

On peut analyser le mot sous forme de mot-valise pour exprimer son étymologie. Il réunit la prospection qui est l'exploration de domaines nouveaux, et la perspective qui induit les notions de point de vue et de futur.

Il faut parler d'une démarche prospective car, une prospective efficace se fonde sur des ajustements et des corrections en boucles rétroactives dans le temps. La prise en compte de la prospective par les décisionnaires et différents acteurs de la société modifie elle-même le futur.



Puisque chacun ne voit que ce que son cerveau a bien voulu enregistrer [...] Je présente au public des éléments [...] Le référencement de ce blog est explicable : un billet comme celui-ci (et certains cités et liés ici) «rétro-référencent» d'autres billets avec des mots-clés proches ou identiques, tout en amenant une information complémentaire (liens externes, commentaires en plus, réflexion et liaison entre les éléments).

Beaucoup de choses ont changées depuis la pause bloggesque d'il y a quelques années (j'étais devenu très occupé à l'époque et c'est toujours le cas, les choses n'ont pas changées sur ce point-là), entre l'occupation certaine, les inspirations de requêtes et le manque d'inspiration

Beaucoup de choses ont changées depuis que j'ai lancé ce blog (et depuis la dernière pause de blog). En attendant que je reprenne (peut-être) le fil de ce blog, songez que ce billet est le 542ème (soit 500 billets de blog plus 42). Si jamais je ne reprenais pas ce blog, songez qu'il vous reste les archives... J'ai des projets de billets, mais je ne sais pas si je les concrétiserai un jour !



@+
Gaby
Par Gaby Wald - Publié dans : Gaby's Blog
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 16 avril 2009 4 16 /04 /Avr /2009 00:00

En lien avec un lien sur la trace en ligne et la recherche d'emploi (World Privacy Forum: Resume Database Tips), voici un contenu trouvé dans une lettre de diffusion de Thot Cursus (un site de formation à distance, francophone et vraisemblablement en béta test et malgré tout devenu partiellement payant), autour d'une thématique d'intérêt, au temps où divers services de moteurs de recherches comme Google trouvent et conservent des données, souvent plus longtemps que Facebook, et sur lesquels on ne s'inscrit pas mais récupèrent souvent (et simplement) nos traces sur l'interweb et les conservent une fois celles-ci bien indexées et entreposées (telles le service Google Groups). Attention billet non contractuel et à but non publicitaire !



Le web, cet objet symbole de nos modes de communication contemporains, s’avère être un formidable espace de conservation des traces et vestiges des époques passées. D’une part, la numérisation permet de donner à voir, à lire et à entendre ce qui a disparu, est enfermé dans les réserves des musées et n’avait jamais paru digne d’être conservé tant que cela nécessitait espace, ressources financières et supports physiques pérennes. D’autre part, les limites des capacités de stockage sont sans cesse repoussées, du moins tant qu’il est encore possible d’installer de nouveaux serveurs, partout sur la planète, et de les alimenter en électricité.

Faut-il considérer la mémoire numérique comme la mémoire humaine ? Certainement pas. La mémoire humaine est sélective, alors que la mémoire numérique ne l’est pas : elle conserve tout ce qu’on lui confie. Et comment se repérer, dans ce formidable entrepôt ? Sans plan ni boussole, la nécessité de maîtriser la démarche de recherche documentaire sur le web devient chaque jour plus aiguë. Sans cette compétence, les déceptions, les fausses pistes et les mauvaises références seront nombreuses.

Tout comme les traces des énormes pieds des dinosaures se sont inscrits dans la boue pour l’éternité, les traces de nos navigations sur le web renseigneront peut-être un jour les paléo et archéologues des mondes numériques. Certains chercheurs se sont déjà penchés sur la question, et déduisent de nos échanges quels furent nos modes de socialisation.

L’étude de l’histoire permet de saisir des mouvements inscrits dans une temporalité longue. A l’heure de l’instantanéité et de la prime systématique à la nouveauté, se plonger dans les archives du web et naviguer dans les innombrables pages dont la seule justification d’existence est de donner à voir ce qui a disparu, constitue un exercice salutaire. Car le web ne diffuse pas un discours unique. A nous de choisir les canaux qui nous conviennent. Le canal historique n’est pas le moins intéressant. 


Bonnes découvertes,

Christine Vaufrey,  Rédactrice en chef
redaction[ATAT]cursus.edu






La technologie ne garantit pas automatiquement de meilleurs résultats // Recherche dans Internet : l’ordre de la démarche et l’intelligence des étudiants. // C'est la compétence qui attire le joueur, non la violence // L’apprentissage social dans les entreprises : plus qu’une mode, une réalité en formation // L'éducation aux adultes: plus que jamais actuelle et nécessaire // éléments de recherches bibliographiques // campus virtuel // Politiques de TIC pour la société civile // Contes et légendes de l'Amérique Française // Archiviste, recherche de l'information via le web : gens, travaux (de recherche), encyclopédie Wikipedia à télécharger // ...


Un billet de blog encore dans la droite ligne du Web Sémantique, pour dire aussi que les blogueurs observent aussi et qu'ils aiment les commentaires, et font également du référencement.



@+
Gaby
Par Gaby Wald - Publié dans : Emploi
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 13 avril 2009 1 13 /04 /Avr /2009 00:00
Par Gaby Wald - Publié dans : Réseau Divin
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 5 avril 2009 7 05 /04 /Avr /2009 00:00

«Le logiciel libre, c'est mal parce que ça ne rapporte pas d'argent» Logiciel libre n'est pas forcément gratuit, de plus on peut vendre des services autour du logiciel libre et d'autres éléments potentiellement gratuits.

«Piratage et téléchargement sont une plaie pour le droit d'auteur !» Il erst possible de modifier la rémunération et le modèle de marché / vente, et comment légiférer si on ne peut différencier «téléchargement légal» et «téléchargement illégal» ?.

«Une autorité de régulation centralisée est nécessaire sur Internet comme sur le Minitel !» Le fonctionnement même du «réseau des réseaux» est ainsi fait que cela n'est pas possible techniquement ou même autrement ; et si cela était possible, cela ne marcherait pas forcément très bien à terme.

«Les loi pour le contrôle de l'utilisation d'internet sont dépassées avant même leur vote...» C'est vrai, il faut savoir courir.

«Il faut protéger...» Les réseaux, les outils ou les personnes ? et comment ? dans quelles limites et quel contexte ?

«Confiance dans l'économie numérique...» Faut-il faire confiance aux acteurs de cette économie ? ou à l'ensemble du système ?

«Ils échangent des fichiers sur internet, donc ce sont des pirates !» Le fonctionnement normal du web, c'est déjà de l'échange de fichier et de la copie en local de textes, images, vidéos...

«Savoir programmer, c'est déjà être suspect. » Ou simplement responsable, comme de savoir lire, écrire, compter, réfléchir sur plusieurs sujets (lire un tract engagé ne veut pas dire que l'on va adhérer aux idées contenues sur ce tract, savoir programmer ne veut pas dire virus informatiques, piratage informatique ou autre)...

En réaction à HADOPI (et d'autres éléments), ce billet pour inciter à réfléchir de façon plus pertinente sur l'utilisation d'internet (ou de tout système analogue) en évacuant les préjugés sur les «pirates du net», amener à réfléchir sur des services ou processus plutôt que sur la technique, sortir du «scénario avec un seul objectif soit noir soit blanc (soit autre chose de pas gris» alors que la réalité est déjà intermédiaire... L'économie numérique du futur doit tout de même être bien réfléchie !



@+
Gaby
Par Gaby Wald - Publié dans : Sorcier Glouton
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 30 mars 2009 1 30 /03 /Mars /2009 00:00

«Plus une discussion s'allonge (sur internet notamment), plus la probabilité d'y aborder le nazisme s'approche de 1» Petite remarque : on peut peut sûrement appliquer ce principe à n'importe quelle «terminaison» de discussion et si c'est un troll, l'évolution est plus rapide... L'attribution du point Godwin est simplement liée à la vérification de cette loi. En général dès que la thématique de la liberté d'expression est abordée, la comparaison avec le nazisme intervient assez rapidement (le nazisme étant le mal absolu de référence depuis quelques décennies), il suffit que l'un des composants suivants apparaissent dans la discussion pour accorder ce point (mettre un terme à la discussion) : Gestapo, Adolf Hitler (ou l'un de ses sbires), camp de concentration, drapeau nazi (svastika inverse et rond blanc sur fond rouge), uniforme SS ou chemises brunes...

La principale raison d'attribution du point Godwin est d'interrompre la discussion et de la reporter car au moins l'un des participants s'echauffe. L'actualité sur cette thématique est encore chaude... Dès que l'on discute «loi sur la Confiance dans l'Economie Numérique» ou HADOPI, on évoque curieusement très vite la Gestapo, un troll qui survit,.. Petite note : Sur internet comme ailleurs, il ne faut jamais nourrir le troll (une des raisons de l'attribution des points Godwin est de «calmer le jeu» et de montrer qu'une limite a été atteinte !).



@+
Gaby
Par Gaby Wald - Publié dans : Commerce sur internet
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 mars 2009 4 26 /03 /Mars /2009 00:00
Tux, une mascotte...

Un peu recherche fondamentale appliquée en informatique, quelques éléments sur l'esprit d'esprit des Geek (et Geekette / Geekeuses)

Par Gaby Wald - Publié dans : Cyberdelia
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 22 mars 2009 7 22 /03 /Mars /2009 00:00
Par Gaby Wald - Publié dans : Biologie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 18 mars 2009 3 18 /03 /Mars /2009 00:00
Par Gaby Wald - Publié dans : Actualités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 14 mars 2009 6 14 /03 /Mars /2009 00:00
Par Gaby Wald - Publié dans : Réseau Divin
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés